IMG_1249_edited.jpg
Innovation pédagogique

C’est par le biais du master « Transition des métropoles et coopération en Méditerranée »que le volet « formation » est mis en œuvre, notamment au travers des workshops évoqués plus haut. Dans ce processus qui met en lien plusieurs institutions universitaires, des collectivités locales et des habitants, il y a l’idée de profiter des expertises de chacun, mais aussi de favoriser l’émergence d’une culture commune, dans la manière de fabriquer la ville comme dans celle de répondre aux urgences environnementales et sociales les plus grandes.

 

Des supports ponctuels, sur certaines thématiques, seront apportés par les enseignants et étudiants du master « Droit et métiers de l’urbanisme durable »,qui dans le cadre des ateliers annuels de Projet de recherche appliquée et de Clinique du droit de l’environnement, pourront être amenés à traduire en analyse et propositions juridiques les réflexions issues des travaux de terrain du master « Transition des métropoles et coopération en Méditerranée ».

Par ailleurs, retenons que les projets issus des workshops cherchent à être co-construits avec les acteurs concernés (populations habitantes, services techniques des collectivités locales, services déconcentrés de l’Etat, associations locales, etc.) et les opérateurs partenaires, et que la concrétisation des projets s’inscrit inévitablement dans des processus relevant de la formation appliquée, combinant savoirs théoriques/techniques et mise en pratique in situ : une manière indispensable à nos yeux, de donner un sens immédiat aux apprentissages et à leur appropriation dans la durée. Cette pédagogie de « terrain », combinée aux savoirs dispensés, doit donner lieu à la conception d’outils et de supports susceptibles d’être dupliqués.

Des outils pédagogiques numérisés 

L’image et la vidéo comme outil de travail et vecteur de communication

Parmi les objectifs de cet axe, sont privilégiés :

La création de supports de formation écrits, de capsules vidéo présentant des études de cas et de séances de travail sur le terrain, le développement des séquences de visio-conférence nord-sud dans le cadre des enseignements, etc.

La réponse à des commandes d’acteurs publics ou privés visant à professionnaliser les démarches, etc.

L’échange avec les habitants et la réponse à des demandes de formation-apprentissage.